Revenir à Sacrements

La Communion

(Voir aussi, « En route vers le sacrement de l’Eucharistie »:
« Sortir », « Le repas de La Pâque », « Le dernier repas de Jésus », « L’Eucharistie ».)
(Images dans l’Eucharistie)

 

Le signe du pain et du vin:
Au coeur de la messe, le prêtre prend du pain et du vin; il remercie Dieu; il partage le pain et le donne.
Le pain, c’est ce qui nourrit, ce qui permet de vivre, de grandir, de s’épanouir… Pour avoir du pain, il faut le travail de nombreuses personnes et Le Don de Dieu (la pluie, le soleil, la terre,…).
Le pain dit la vie, la vie venant du travail de l’homme et du Don de Dieu.
Le vin réjouit le coeur de l’homme. Comme le pain, il est fruit du travail des hommes et du Don de Dieu.
Le vin dit la fêtela joie, la rencontre
Le pain et le vin disent le manque à combler pour vivre, pour vivre dans la joie…

La parole:
Au cours de la messe, le prêtre prononce ces paroles:
« Prenez et mangez, ceci est mon corps; prenez et buvez, ceci est mon sang. »
Ces paroles, ce sont celles que Jésus a prononcées au cours de son dernier repas. Ce soir là, Jésus a comparé son corps au pain et son sang (sa vie offerte) au vin. Le pain et le vin nourrissent et réjouissent le coeur de l’homme…
Jésus offre sa vie, il la donne pleinement pour nourrir, pour combler, pour ouvrir ses amis au Bonheur d’Une Rencontre Toute d’Amour.

Lors du repas de La Pâque, le peuple juif réactualise le passage et le Don de Dieu: ce que Dieu a fait autrefois pour le peuple juif, Il le fait toujours aujourd’hui. Le repas de Jésus, qui est un repas pascal, n’est donc pas un repas du souvenir. C’est un repas du moment présent, un repas à réactualiser…
Aujourd’hui, Jésus nous parle toujours; il se propose… « Veux-tu? »
« Veux-tu prendre ma main? Veux-tu te laisser entraîner sur le chemin du Père? »

Le symbole:
Le Trésor de Dieu est Infini, Inépuisable, Magnifique, Epoustouflant! Il comble l’homme… Il le déborde…
Jésus désire ardemment partager Ce Trésor autour de lui, Le partager dans toutes les directions, vers toutes les « terres ».
Et pour cela, il se donne… Entièrement! Pleinement!
Il offre ses heures, ses jours, sa vie, sa vie jusqu’au bout, pour que Le Trésor puisse s’épanouir en d’autres coeurs. Il donne sa vie jusqu’à la mort afin que ses amis soient comblés, afin qu’ils soient rassasiés, afin qu’ils étanchent leur soif, afin qu’ils vivent la Surabondance d’une vie avec Dieu!
Pour « réveiller » l’Alliance entre les humains et Dieu, pour que chacun s’ouvre à La Vie divine, qu’il La laisse s’engouffrer, qu’il La laisse passer en lui, puis s’épanouir et ruisseler, Jésus offre sa vie
Jésus donne sa vie jusqu’au bout pour que les humains puissent Vivre Pleinement: pour qu’ils s’ouvrent au Bonheur, à la Joie d’une vie avec Dieu et qu’ils sèment autour d’eux ce Bonheur et cette Joie.
(L’évangéliste Jean ne parle pas du partage du pain et du vin. A la place, il raconte le lavement des pieds « Mettez-vous au service les uns des autres » et nous redit le commandement « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. » Jean nous aide à voir le but: la vie d’amour, de regard vers les autres.) .

Le sacrement de l’Eucharistie:
voudrait nous réveiller et nous entraîner vers une vie plus généreuse, une vie où l’on regarde Le tout Amour, où nous Lui offrons une place, où nous nous tournons vers les autres pour donner, pour partager…
Le sacrement de l’Eucharistie voudrait nous entraîner vers une vie à l’image de celle de Jésus: une vie au regard tourné vers le Père, une vie au regard tourné vers les autres; une vie d’Alliance et de communion.
Dieu se propose… Avons-nous un petit coin de nous-mêmes à Lui offrir?

Le moment de la communion:
Face à nous, un prêtre, une religieuse, un laïc,… Des croyants qui représentent le « Veux-tu? »
Le prêtre nous rappelle Jésus; Jésus qui nous dit: »Debout! », « Courage! », « Ouvre-toi! », « Cesse de penser à toi-même! », « Veux-tu suivre mon chemin? »…
Les femmes nous parlent des femmes du tombeau: elles courent vers nous, enthousiastes, éblouies par la transcendance divine, le coeur plein de joie: « Voulez-vous croire que Jésus est vivant? Voulez-vous prendre sa main? »
Les femmes nous parlent aussi de Marie: « Faites tout ce qu’il vous dira! »
Les hommes redisent les phrases des amis de Jésus: « Viens et tu verras! »